LES MEMBRES


Xavier Doumenjou

Pour moi la marche est l'un des meilleurs moyens de découvrir l'environnement urbain qui nous entoure. Permettre au  plus grand nombre de regarder la ville avec un œil plus aguerri constitue pour moi une grande source de motivation. Au-delà de mon regard d'urbaniste, j'apprécie observer et rendre compte des pratiques du quotidien. Tous ces petits gestes, ces mouvements que nous effectuons parfois machinalement et sur lesquels mettre des mots peut réenchanter notre pratique de Paris et ses environs.   



Renaud Derrien

Très curieux par nature, mon grand intérêt pour l'urbanisme a d'abord commencé tout jeune quand je rêvassais en regardant les terrains vagues défiler par la vitre de la voiture pour aller voir de la famille en banlieue parisienne. 

Cet intérêt a perduré jusque dans mes études et mon travail actuel. J'aime me balader, découvrir et faire découvrir les espaces en apparences "banals" du quotidien, et surtout comprendre comment ils fonctionnent.  


Clément Dusong

La géographie m'a toujours paru être une évidence. Petit, la lecture des cartes et des atlas m'enthousiasmait davantage que la lecture d'un simple livre. L'idée, que ces outils géographiques aident les Hommes à ne par se cogner lors de leur passage d'un espace à l'autre me plaît beaucoup. 

L'intérêt pour la ville découle, je pense, de ces premiers plaisirs. Mieux que n'importe quelle autre activité, la marche urbaine permet d'appréhender à l'échelle la plus fine les différences entre les territoires. 

 


Alexandre Alsaint

Ma première manière d’appréhender la ville, c'est l'Histoire avec un grand H. Depuis mon enfance, j'ai toujours été impressionné par tous les souvenirs que portent les monuments, les bâtiments, les rues. Ensuite, la sociologie, la géographie et l'urbanisme sont apparus sur ma trajectoire. Pour moi, la ville c'est souvent l'Homme avec un grand H et voilà pourquoi j'adore m'y promener, la découvrir et surtout m'y perdre ! Enfin, l'Habitat est sans aucun doute l'aspect urbain qui m'intéresse le plus, pour moi, c'est le premier lien entre l'Homme et la Cité.


Matthieu Vachon

J’ai toujours apprécié la marche comme moyen de découvrir une ville : flâner dans des rues jusqu'à se perdre pour retrouver un regard nouveau. C’est peut-être aussi ma passion pour la photographie qui m’a poussé dans ces explorations à la recherche de nouveaux points de vue. Marcher, c’est aussi se projeter dans la possibilité de mieux comprendre le territoire en appréhendant au plus près sa géographie et son fonctionnement.


Nicolas Barbier

Passionné de marche urbaine, j'aime faire découvrir les territoires actuels des projets futurs. 

 

 

 


Pauline Roquet Montégon

Depuis l’adolescence, j’ai le nez en l’air à observer la ville et la fâcheuse habitude de vouloir m’y perdre pour se laisser surprendre. En tant qu’urbaniste et curieuse des usages urbains, la marche est pour moi la meilleure manière de vivre et découvrir un territoire. A travers Paris aujourd’hui me permet de (re)découvrir et faire connaître la Ville à travers l’expérience sensible de la marche.


Margot Liebel

Se promener dans une ville, appréhender ses formes, ses mouvements, ses ambiances, me permettent de plus facilement m’y sentir « chez moi ». Non parisienne d’origine, j’ai envie d’apprivoiser ce nouvel environnement autrement que par ce que racontent les grands monuments et les livres. Je pense que la marche rend plus attentif aux détails et facilite l’échange.


Hugo Lakhshmanan


Jessica Plinsonneau


Zhining Ma


Andrea Palomino


Jeronimo Rivera


Anna Brisard


Pablo Falcon


Florine Bel


Manon Pietrzack

Les ancien.ne.s


Oriane Malanot

Anne Genest

Mathilde Savary 

Léa Chang 

Arielle Polaillon 

Astrid Agaccio

Guillaume Gau 

Théo Calvet 

Fanny Rahmouni

Cécile Baranger

Nathan Emery

Gaëlle Des Deserts

Orane Fondère 

Jean-Pierre Fuda 

Jens Denissen

Baptiste Gallineau

Maxime Douche 

Manon Loisel 

Léonie Claeyman 

Irène Fossé 

Manon Sajaloli 

 

Les fondateurs


Lisadie Dutilleux 

Nicolas Rio