L'équipe

Thomas Lonjon

 

 

Mathilde Savary

Oriane Malanot

 

 

Anne Genest

 

 

Léa Chang

Faire parti de l'association A Travers Paris est l'occasion d'apprendre beaucoup des autres membres en croisant nos disciplines, mais aussi de porter un regard toujours différent sur la ville à travers les discussions et débats qui s'engagent avec les promeneurs. En tant d'étudiante en architecture je veux transmettre ma passion pour l'architecture et la ville, et montrer qu’il y a toujours de l'intérêt dans ce que l'on trouve à priori banal et des enjeux en chaque lieu. Marcher pour observer, tenter de comprendre comment l'aménagement de la ville peut influencer les modes de vie et aussi comment la vie modèle la ville, telles sont les questions qui se posent à nous.

 

Les anciens

Arielle Polaillon

Née à Paris, il m'a fallu traverser l'Atlantique pour prendre conscience du trésor que j'avais sous les pieds et de la richesse de la marche. J’aime autant observer les formes de la ville, ses paysages, ses habitants que de tenter de comprendre ses transformations. Etudiante en urbanisme à Sciences Po, j’ai découvert avec ATP une autre université, atypique, faite de rencontres, d'expériences, de sensations qui ne s'écrivent pas mais se vivent. 

Astrid Agaccio

Originaire du sud ouest, j'ai vécu dans différentes villes avant de m'installer à Paris. Des Pyrénées aux Pays de la Loire, en passant par Toulouse et New York, chaque déménagement a été pour moi l'occasion de m'adapter à une nouvelle ville. La marche est l'un des outils qui m'a permis de découvrir et de m'approprier ces différents lieux. A Paris depuis 6 ans maintenant, je n'ai pas fini de découvrir rues, quartiers, et ambiances. J'aime arpenter, dériver, flanner et jouer dans la ville afin de la laisser me surprendre. Après des études en audiovisuel et  une double licence en sciences humaines, c'est aujourd'hui l' architecture que j' étudie à l'école de Paris Malaquais. Faire partie d'A Travers Paris me permet de partager mon intérêt pour la ville et d'apprendre beaucoup des autres, qui proviennent de différents domaines.

Guillaume Gau

 

Originaire du Midi, Paris m'a toujours fasciné. Finalement arrivé dans la capitale pour poursuivre des études en école de commerce, je parcours cette ville et sa banlieue muni du plus précieux des outils pour l'exploration de la métropole : mon passe Navigo.

Passionné par les questions d'identité métropolitaine et d'organisation des transports publics que pose le projet du Grand Pari(s), mon engagement dans A travers Paris est pour moi l'occasion de faire partager ma vision de la ville : lieu de concrétisation des mutations économiques successives, elle reste tiraillée entre passé et avenir, cette tension faisant tout son intérêt.

Théo Calvet

Aborder Paris pour moi a d’abord était un défi. Originaire d’une petite ville du Sud de la France, j’ai eu du mal à me confronter à la complexité et la richesse de la métropole. Il m'a fallu du temps pour pouvoir apprécier la capitale, mais je reste toujours fortement attaché à mon statut de visiteur, avec la curiosité qui l'accompagne. Photographe et étudiant à l’Ecole de Paysage de Versailles, j’aborde et questionne la ville grâce à une perception à différentes échelles, comparant toujours l’espace, public ou privé, à l’usage qui en est fait.

Fanny Rahmouni

Habitant en banlieue, étudiant à Sciences Po Paris et sortant un peu partout, j'expérimente au quotidien les divers visages de notre capitale, de part et d'autre du périphérique. Après avoir vécu le grand dépaysement à Buenos Aires puis à Dakar, les promenades sont pour moi l'occasion de redécouvrir ma ville, de porter un nouveau regard sur un quartier que je croyais connaître, de me projeter dans le Paris de demain et dans celui d'hier, bref, de réenchanter l'urbain. 

Cécile Baranger

La marche, je l’ai découvert  toute petite lors de randonnée en montagne. Mais étant une citadine de nature, les mystères de la ville ont vite su regagner ma curiosité et j’ai su adapter deux de mes passe-temps favoris à savoir le sport et l’architecture. Se promener c’est se perdre, se laisse guider par notre instinct, marcher à des allures différentes, c’est là qu’on ressent le rythme de la ville et toutes ses complexités qu’on ne peut pas saisir dans un livre. Aujourd’hui étudiante en architecture, je souhaite partager mes connaissances, et surtout mes questionnements afin de continuer à arpenter Paris avec toujours le même enthousiasme.

« Le problème n'est pas d'inventer l'espace, encore moins de le réinventer mais de l'interroger, ou, plus simplement encore, de le lire; car ce que nous appelons quotidienneté n'est pas évidence, mais opacité : une forme de cécité, une manière d'anesthésie » - Perec

Nathan Emery

Etudiant en architecture à Paris Malaquais et parisien depuis le plus jeune âge, j'aime le Paris insolite, celui qu'on voit en ouvrant les portes. Comprendre les bouts de ville par les transformations urbaines. Quand Paris se dévoile dans son plus simple appareil.

Gaelle Des Deserts

Adepte de la déambulation curieuse et interrogatrice à travers Paris, je suis toujours partante pour découvrir les infrastructures urbaines, les spécificités sociales, et les questions de gouvernance propres à la ville et étonnement visible sur le territoire. Mes études en magistère d'urbanisme à Paris IV Sorbonne me permettent de mieux comprendre les dynamiques en jeu dans les quartiers de la capitale et de sa banlieue. 

Orane Fondère

D’origine toulousaine, Paris a toujours été un lieu de découverte pour moi. Je l’ai arpenté de bien des façons : en pratiquant ma passion la photographie, en m’y perdant, en cherchant des lieux célèbres, en la faisant découvrir à mes amis et à ma famille… Je crois que je serai toujours une étrangère à Paris, tellement cette ville est riche et changeante. Aujourd’hui étudiante à Sciences Po en master Stratégies Territoriales et Urbaines, j’essaye de mettre à profit ce que j’apprends pour la regarder avec un nouvel œil et aborder

ce qui se cache derrière la barrière du périphérique…

Jean-Pierre Fuda

Confronté depuis l'enfance à différentes réalités urbaines entre la France et l'Italie, je trouve passionnant de considérer la ville comme une production sociale et culturelle qui permet à des pratiques aussi diverses que variées de se réaliser. Étudiant en architecture, je crois qu'au-delà de ses qualités spatiales, la ville est un compromis entre les différents acteurs sociaux. Vivant actuellement en banlieue parisienne où les nouveaux projets urbains fusent, je trouve très enrichissant de faire le lien entre cette fabrique contemporaine et les aspects historiques et culturels de la ville.

Jens Denissen

Ayant grandi en Allemagne, Paris fut pour moi pendant mon enfance et très longtemps encore la Tour Eiffel et l'Arc de Triomphe - mais qui déjà se prêtaient bien à l'imagination et au dessin. Aujourd'hui, après avoir vécu un an à Istanbul et passé un master en urbanisme à Sciences Po, je continue mes études à l'Ecole de Paysage de Versailles afin de jeter un regard sur ce qui se passe au-delà des franges urbaines, mais aussi pour mieux appréhender la nature en ville. La ville s'ouvre à moi alors différemment et dans toute sa complexité: il y a là des conflits, des résistances mais aussi de l'harmonie et du vivre-ensemble. Décrypter et comprendre une ville revient alors également à dresser l'image de l'homme qui y vit et que nous sommes - avec toutes ses facultés et tous ses défauts.

Baptiste Gallineau

Paysagiste et architecte de formation, je revendique le statut de Promeneur. J’aime partager mon regard avec celui des autres et j’aime la ville dans sa complexité.

J’aime aussi chercher à comprendre ses mutations et imaginer ce qu’elle pourrait être demain. La ville est en perpétuelle réinvention, je ne suis donc pas prêt de m’arrêter...

Maxime Douche

Aujourd’hui ingénieur en aménagement, je poursuis mes études à l’école d’architecture de Paris Malaquais, pour mieux comprendre la région parisienne où j'ai grandi. Mon intérêt pour la ville et l’architecture et mes déambulations me permet aujourd’hui de mieux comprendre les enjeux du monde contemporain et donc la région parisienne.

Manon Loisel

Partant du fait que "la ville appartient à ceux qui la regardent", je tente depuis quelques mois de m'approprier Paris en posant mon regard sur les formes architecturales, les dynamiques de la ville et ses ambiances. Regard influencé par mon parcours à Sciencespo Rennes et ma formation actuelle à l'Institut d'Urbanisme de Paris, mon expérience d'un an à Istanbul et probablement aussi par mes origines bretonnes bien trempées.

Léonie Claeyman

Irène Fossé

Ayant grandi à deux pas de La Défense, j'ai eu la chance de tomber rapidement dans la marmite des politiques urbaines et de ses sigles mystérieux. La curiosité laissant place à un intérêt toujours plus marqué pour les territoires, je suis aujourd'hui étudiante en master stratégies territoriales et urbaines de Sciences Po Paris. Découvrir puis décrypter certains quartiers de l'agglomération parisienne - ville que l'on croit pourtant bien connaître ! - est pour moi un excellent moyen de comprendre concrètement Paris et sa banlieue.

Manon Sajaloli

Originaire de la région centre, j'ai encore l'impression de voyager lorsque je traverse Paris et sa banlieue. C'est par des balades photographiques que j'ai découvert les différents visages de cette agglomération et regardé avec attention ses paysages et ses usages. Étudiante en master d'urbanisme à la Sorbonne - Paris IV, je profite de cet enseignement pour affiner mon approche des lieux de Paris et ses environs.

 

Les fondateurs

Lisadie Dutillieux

J'ai passé toute mon enfance en banlieue Sud. C'est là qu'est né mon intérêt pour la ville et l'architecture, qui depuis ne cesse de se développer et de se préciser. J'ai eu l'occasion de poursuivre en parallèle de mes études d'architecture une formation en urbanisme à l'université Paris IV.  Mes études m'ont appris à connaître et apprécier Paris et sa banlieue en y promenant un regard toujours plus curieux et attentif ; elles m'ont également donné l'envie de transmettre et de partager. 

 

Aujourd'hui diplômée de l'école d'architecture Paris Malaquais, je prolonge dans mon expérience professionelle un intéret particulier pour les projets de sensibilisation à l'architecture et à la ville. 

Nicolas Rio

Lors de mes études de sociologie et d'histoire, j'ai eu la chance de partir un an à New York. Découvrir cette ville immense m'a donné envie d'en savoir plus sur Paris et sa banlieue, dont je parcours les rues depuis mon enfance. Étudiant en master d'urbanisme à Sciences Po Paris, je passe ainsi beaucoup de temps à travers Paris pour mieux comprendre ses quartiers. Mais même après des centaines d'heures de balades urbaines, cette soif de ville n'est pas prête de s'assouvir.